Khïen

cartes\Khien.jpg
Le blason de Khien

Khïen est le nom du continent au sud de Memtis. Composé d'une grande forêt au sud, et de grands plateaux sur le reste du pays. Il est considéré comme le pays le plus en avance sur la magie de tous les autres pays de Memtis, y compris Minos. Cela dit, un mal qui s'est répendu sur le pays à fragiliser cette image depuis quelques temps

Histoire de Khïen

Avant la guerre

Khïen fut probablement le deuxième territoire à être peuplé, juste après Fylog. Quand les dieux firent don de leur magie aux mortels, ce fut dans ce continent que commencèrent à s'élever les premiers mages et les premiers érudits du monde. Devenu rapidement la terre des savoirs et de l'occultisme, elle fut même reconnue pour avoir fondé la première grande bibliothèque de tout Memtis, qui contenaient un nombre d'informations colossal sur la dévotion, les dieux et les démons...

Mais en -2280, pendant l'invasion démoniaque, Risa une despote de Desmonius à l'époque, réussit son coup en brulant la blibliothèque, et privant les Memtiens de toutes les informations qu'ils possédaient sur les démons, leur permettant de préparer leurs futures tentatives de conquête.

Ce fut pendant l'âge Sombre qui suivit que Khïen se démarqua, en se jurant de ne jamais laisser leurs savoir s'échapper de l'île. Ce fut la fondation du royaume de Khïen et l'essor d'une société refermée sur elle même et très sectaire, mettant l'intelligence et le potentiel magique par dessus toute chose. Le pays ne s'imisca pratiquement jamais dans les conflits territoriaux, préférant se concentrer sur les recherches autour de la magie.

Pendant les deux invasions qui ont suivi, Khïen s'est illustré par ses mages d'une puissance incomparable qui avaient réussi à mettre en échec les troupes de Desmosnius. Le pays ainsi, gagna sans aucune difficulté sa place au sein de l'Alliance, et officiellement le droit de faire de la tour du savoir de Khïen, la nouvelle bibliothèque, les archives officielles de l'Alliance, leur donnant un poids éternel dans les décisions de Memtis.

Après la guerre

Khïen deviendra après la guerre un fer de lance de l'Alliance, aidant les guildes à s'implémenter, et continuant de former des mages toujours plus puissants, ce qui avait été bien accueilli de la part du peuple Memtiens, soucieux des derniers ravages de la guerre. Khïen semblait innarêtable... Et pourtant...

Ce fut en l'an 230 que la souveraineté politique de Khïen fut mise à mal. Une sorte de malédiction, un mal, avait commencé à se propager dans les terres du sud de Khïen. Bien que ce mal se propagait lentement, toute personne qui naissait aux environs de ce mal, devenaient insensibles à la magie, ne pouvaient plus la pratiquer, et devenaient totalement à part du monde. Pris de panique, le gouvernement entrepris alors immédiatement de faire un blocus tout autour de ces terres, empécher sa propagation avec de puissants sortilèges et retenant sa population prisonnnière.

Ce territoire annexe, que Khïen rennomera Pûn bien des années après, entacha fortement l'image internationale de Khïen, qui encore aujourd'hui lutte depuis des siècles contre la propagation de ce mal, sans réussir à l'arrêter

Politique de Khïen

A Khïen, la magie est base de tout, les non mages sont d'ailleurs souvent considérés comme des gens dénués du moindre intérêt. Toutes les magies peuvent y etre étudiée. Même la magie noire, seule l'ambition est importante aux yeux du peuple et de la haute noblesse. Un tel culte est d'ailleurs véhiculé par le poste d'Archiduc de Khien, détenteur pouvoir absolu sur le pays qui est simplement... Le mage le plus puissant du pays. Et considéré alors comme le plus puissant de Memtis. Le reste du pays est divisé en duché.

Khïen garde avec véhémence le blocus et le barrage de ses terres du sud, un mal pouvant corrompre et annuler la magie étant pour eux une malédiction et une abberation. Cependant, le peuple "maudit" du sud ont commencé à former leur propre autocratie, dirigée par la ville de Devrim